Les enjeux du Mobility As A Service

Une application de MaaS est dédiée à la mobilité multimodale qui met les besoins de l’utilisateur au centre de la réflexion.

Le but du MaaS est d’optimiser les déplacements door-to-door et de couvrir toutes les mobilités du quotidien en incluant plusieurs types de transports sur une application unique. En effet, aujourd’hui, il existe autant d’applications mobiles que de modes de transport. Demain, les applications de MaaS souhaitent regrouper toutes ces applications sous une seule et unique application, à l’image de WeChat en Chine, et permettre l’accès à l’information, la réservation et le paiement au même endroit, pour tous les modes de transport et partout en France. 

image

Le MaaS couvre également une véritable problématique environnementale et sociétale. Les villes françaises sont trop encombrées : les transports en commun sont surchargés, les embouteillages sont un combat quotidien (en 2015, en France, 80% des trajets du quotidien s’effectuaient en voiture individuelle), la pollution est omniprésente… Les grandes villes réfléchissent donc à améliorer la qualité de vie des citadins et de fait, la mobilité urbaine.

image

Grâce à une application de MaaS, un utilisateur peut par exemple, lors d’un trajet quotidien domicile-travail, se rendre à la station de métro à vélo, puis prendre son métro et terminer avec un bus, le tout depuis la même plateforme de réservation et avec un seul abonnement. Cela facilite donc la gestion de ces différents modes de transport, de plus en plus nombreux aujourd’hui. En effet, depuis l’impulsion de l’économie collaborative (covoiturage, autopartage) et l’arrivée de nouveaux entrants sur le marché (VTC, trottinettes, scooters, vélos…), la mobilité est au coeur de l’innovation technologique et le secteur du MaaS au centre des débats entre acteurs publics et privés. 

Le MaaS a aussi un objectif d’intégration sociale : il souhaite rendre la ville plus agréable pour tous, faciliter la mobilité en proposant des solutions adaptées à chacun. Il intègre également la lutte contre l’exclusion en proposant différents moyens de transport adaptés aux revenus de chacun et c’est ici que la notion d’inclusion devient importante. Le MaaS s’intéresse aux populations vivant dans les zones où les transports en commun sont moins développés. L’intégration de la voiture dans les offres MaaS en est d’ailleurs un élément indispensable car l’usage de la voiture est, logiquement, bien plus répandu dans les zones péri-urbaines où les transports en commun ne couvrent pas tous les besoins en déplacement. Cela passe notamment par le développement de solutions de covoiturage et d’autopartage. En effet, le MaaS ne peut pas exclure les automobilistes, mais au contraire doit leur fournir une flexibilité supplémentaire qui permettrait de contrer les inconvénients que représentent une voiture individuelle. Il est également important de ne pas oublier les clientèles plus âgées et moins à l’aise avec la technologie et le numérique dans la conception des projets MaaS.  Il propose également des trajets adaptés aux personnes à mobilité réduite, en adaptant le temps de marche et en limitant les correspondances par exemple.

Le MaaS propose différents itinéraires pour différents modes de transport en s’adaptant aux besoins personnels de l’utilisateur et aux informations en temps réel. Le service offre ensuite la possibilité de payer pour toutes les prestations et permet de stocker au même endroit tous les justificatifs nécessaires à l’embarquement et au contrôle (NFC : Near Field Connection, QR Codes, historiques de commandes…). A terme, le MaaS a pour objectif de devenir un “one-stop-shop”, c’est-à-dire de minimiser le nombre d’étapes et d’interfaces pour pouvoir réserver son service.

En France, le concept de MaaS peut sembler nouveau et futuriste, pourtant  plusieurs pays se sont déjà lancés dans cette aventure. Ainsi, l’application Whim à Helsinki en Finlande et l’application Mobility Shop à Hanovre en Allemagne sont toutes deux disponibles depuis 2016. Quelques années plus tard, c’est au tour du géant ferroviaire national SNCF de se lancer dans l’aventure en créant l’application Assistant SNCF, qui est aujourd’hui la seule application à avoir obtenu cette appellation de MaaS en France.

Ce schéma du blog Energy Stream aide à mieux comprendre comment le service du MaaS s’informe pour fournir toutes les informations et services nécessaires à l’utilisateur.  

image

Leave a Comment