Crise du Covid19 : bien plus qu’une synthèse de fin d’études

Je ne vous apprends rien, mais la situation actuelle est terrible. La crise sanitaire que nous vivons aujourd’hui est sans précédent, pour tous les acteurs de l’économie mondiale, et notamment pour le secteur du tourisme et des voyages dans lequel je me lance…

Il y a bientôt 2 mois, je rédigeais la dernière synthèse de ma scolarité sur un sujet qui ne pouvait pas être plus d’actualité que celui-ci, et pourtant nous n’étions pas encore prêts d’imaginer l’ampleur que cela allait prendre. Voici le sujet : “Le changement du monde n'est pas seulement création, progrès, il est d'abord et toujours décomposition, crise.” Alain Touraine

Au moment où j’écrivais les dernières phrases de ma rédaction (et que ma main tremblait follement après ces 8h non-stop de réflexion et de concentration...), la France ne comptait pas encore de cas sur son territoire, et la menace était pour le moment et à mon sens, encore loin.

Bien que cette crise soit en premier lieu une catastrophe sanitaire, elle va également être un coup dur pour l’économie mondiale, et ce pour un certain temps.

Cette crise va permettre une prise de conscience collective vis à vis de la façon de voyager et d’appréhender la vie en général. Revenir à l’essentiel. C’est ce que nous faisons tous, plus ou moins volontairement pendant cette période de confinement. Nous profitons de cette parenthèse dans la vie “active”, pour faire des choses que nous n’aurions pas eu le temps de faire en temps normal : une passion, du sport, de la cuisine, ou tout simplement appeler un proche pour prendre de ses nouvelles. Cette façon de vivre va se répercuter sur notre façon de voyager, plus local, plus respectueusement et plus consciencieusement.
Dans un premier temps les français seront peut être plus sensibles à voyager sur leur territoire national (peut être par peur pour certains). Mais ça ne durera qu’un instant. Le voyage construit la société dans laquelle nous vivons et l’Homme aime voyager.

Il y aura sûrement des changements dans les comportements des voyageurs. La sécurité va être un critère majeur et décisif pour de nombreuses personnes, et notamment pour les personnes âgées, plus vulnérables de façon générale aux maladies. Par ailleurs, cela va accentuer la tendance aux voyages sur mesure et à l’expérience. Cela passera par encore plus de personnalisation et des séjours plus responsables et plus proches des populations locales.

Cette crise va sûrement aussi redorer l’image des agences de voyage, qui depuis des années se trouvent concurrencées par de nouveaux acteurs (OTA, comparateurs..) permettant de construire son “package” soi-même, prestation par prestation. Elles ont prouvé d’autant plus pendant cette période difficile, leur capacité à assister les voyageurs en temps réel et à mettre à profit leurs compétences en temps de crise.

Il y aura un avant, et un après Coronavirus. Nous voyons bien pendant cette période que des dysfonctionnements surgissent et des changements majeurs vont devoir être opérés au niveau du modèle économique du secteur du tourisme, et dans la façon de travailler les uns avec les autres (et pas les uns contre les autres comme on peut voir parfois).
Nous allons assister à la disparition de certains acteurs, pour laisser la place à de nouveaux entrants, qui n’auraient peut être pas vu le jour si cette crise n’avait pas existé. Loin de moi l’idée que cette situation est véritablement une bonne chose, mais elle permet à certains de se révéler à la lumière, d’un jour meilleur nous l’espérons tous.

La crise sanitaire actuelle, doublée d’une crise économique certaine est un moment qui restera ancré dans l’histoire du tourisme. Personne ne peut prédire (à part peut être quelques prédicateurs tels que Madame Irma) combien de temps cela durera, mais nous espérons tous que la résilience de notre secteur face à cette situation sera assez forte pour faire redémarrer l'économie une fois le confinement et l'épidémie passés !

A mon sens, quelque soit le type de crise qu’un pays (ou ici le monde entier) traverse, le tourisme a prouvé maintes et maintes fois qu’avec l’expérience et le professionnalisme de l’ensemble de ses acteurs, il pouvait sauver une économie, parfois vitale pour certaines destinations.

2 Comments

Leave a Comment